aYtgqT7g

5 bonnes raisons de vivre l’expérience du dortoir

Si de ta vie adulte tu n’as encore jamais dormi dans un dortoir, il n’est pas trop tard pour l’essayer ! Très populaires dans les auberges de jeunesse, les dortoirs t’offrent l’opportunité de partager ta chambre avec une… ou quinze personnes ayant un parcours plus ou moins différent du tien. Au-delà de l’avantage non-négligeable de ne payer ton séjour qu’une fraction du prix, voici 5 autres bonnes raisons de réserver dès maintenant pour une expérience riche en anecdotes

1.Sortir de ta zone de confort

Rien de mieux que de sortir de ce que l’on appelle communément sa « zone de confort » pour dire adieu à ses insécurités. Que tu sois du type introverti·e ou légèrement contrôlant·e, partager ta chambre avec des inconnu·e·s ne te donnera d’autre choix que de t’ouvrir et de lâcher prise.

2.Créer des liens

Tu as envie de rencontrer de nouvelles personnes ? Tu voyages seul·e et cherches quelqu’un avec qui partir en randonnée ou sortir au bar ? Si ce n’est pas évident pour tout le monde d’engager la conversation avec quelqu’un qu’il ou elle ne connait pas, même dans la cuisine commune d’une auberge, la conversation est souvent beaucoup plus facile à engager dans l’espace plus intime du dortoir, où les histoires de voyage se racontent en chuchotant.

3.Découvrir de nouvelles cultures

Ce qui est magnifique avec la vie en dortoir, c’est que tes voisin·e·s de lit ont tous et toutes le potentiel de t’apprendre quelque chose de nouveau ! Profite de ce contexte unique pour te laisser charmer par un accent ou une langue que tu ne connais pas ou poser des questions sur l’instrument de musique ou le livre de ton ou ta colocataire d’un jour.

4.Retourner en enfance

Ah, les pyjamas partys, les fins de semaine de camps de jour, les nuits à placoter sur l’oreiller avec les cousin·e·s au chalet… Lors de prochain séjour en dortoir, reconnecte avec l’enfant en toi en shotgunnant le lit du haut avant même d’avoir mis un pied dans la chambre, savoure un fou rire étouffé avec ton ami.e pendant que les autres dorment à poings fermés puis laisse-toi bercer par la chaleur rassurante de ces humains immobiles comme lorsque tu étais petit·e…

5.Développer ta patience et ton ouverture

Parce que rien n’est parfait, vivre en dortoir peut aussi vouloir dire portes qui claquent, cellulaires qui sonnent et ronflements. Mais puisque tu n’emménages pas pour toujours dans cet espace partagé, une expérience désagréable peut être l’occasion idéale de développer ta tolérance… et ta façon de t’exprimer avec respect si l’on en venait à dépasser tes limites !