Blog_PAK-SAK_1

15 trucs pour voyager de façon responsable (1/2)

Environnements naturels rasés pour la construction de centres de villégiature, identités culturelles effacées au profit d’une standardisation des lieux, des services et des produits offerts aux touristes… Nos voyages ont parfois des impacts insoupçonnés.

Faudrait-il pour autant rester cloîtré∙e à la maison ? Dire adieu aux découvertes, aux fins de semaine de camping, aux vacances à la plage et aux aventures en montagne ? Parce qu’il n’est pas nécessaire d’aller très loin pour que l’on parle de voyage. Et même si une croisière aux Bahamas n’est pas une escapade à vélo, toutes nos envies d’évasion ont un prix; que nous ne sommes pas les seul∙e∙s à payer.

Et si l’on renversait la machine ? Et si l’on apprenait à voyager autrement ? Et si l’on pouvait, par nos choix respectueux et éclairés, avoir un impact positif partout où l’on passe ?

Voici nos 15 trucs pour voyager de façon plus responsable et tripper la conscience tranquille !

1. PARTIR AVEC LES BONS SACS

Tout voyage commence par un sac. Un bon sac à dos, en plus de t’éviter des maux de dos et de te permettre de voyager léger, te servira, une fois sur place, à transporter tes vêtements jusqu’à la buanderie ou à faire tes courses au marché. Un sac à dos petit format et quelques sacs réutilisables format mini se révèleront aussi très utiles pour tes achats de thé, épices et autres trésors en vrac !

2. S’ABSTENIR DE JOUER LES PAPARAZZIS

Tu n’aimerais pas être pris·e en photo à ton insu par un·e inconnu·e ? Hé bien peut-être que cette dame en train de laver ses vêtements non plus. Certains peuples voient encore les photos de leurs plus jeunes se retrouver dans une banque destinée au trafic d’enfants… Demande toujours la permission avant de photographier quelqu’un que tu ne connais pas et ne laisse jamais ton enthousiasme porter atteinte à la vie privée de ceux que tu rencontres.

3. S’INTÉRESSER À LA CULTURE LOCALE

Le débarquement d’une poignée de touristes aux coutumes variées suffit parfois à bouleverser le mode de vie d’une communauté. Prend plaisir à observer les mœurs et traditions qui te sont étrangères et tâche d’adapter comme il se peut tes façons de faire au milieu dans lequel tu te trouves.

4. ÉVITER DE DÉPLACER DES MATIÈRES BIOLOGIQUES

Les coquillages, fleurs, graines et autres éléments qui composent notre fragile écosystème ont tous un rôle à jouer là où ils sont. Informe-toi avant de t’emparer de ces petites merveilles. Quant à transporter un canot qui n’a pas été lavé au sortir de l’eau (possiblement couvert de cyanobactéries) ou du bois de camping d’une région à une autre, tu risques fort d’introduire maladies ou espèces invasives. Pour les mêmes raisons, n’essaie donc jamais de faire passer la frontière à un fruit ou à un légume (oui, même si tu as faim, oui, même si cette orange a l’air délicieuse).

5. S’EN TENIR À LA PHILOSOPHIE « LEAVE NO TRACE »

Trouver un endroit pour recycler, composter, ou même jeter ne s’avère malheureusement pas toujours facile en voyage. Traîne tes déchets avec toi s’il le faut, mais ne laisse rien derrière qui n’y était pas avant.

6. RESPECTER LES ZONES PROTÉGÉES

Il y a parfois quelque chose d’excitant à transgresser les lois. Mais il n’y a absolument rien d’excitant à saccager accidentellement au passage une zone de reboisement, de nidification ou de reproduction de bélugas. Honore les pancartes que l’on s’est efforcé de planter à ton intention.

7. PRIVILÉGIER DES MODES DE TRANSPORT DURABLES

Bien sûr, la marche, le vélo et le transport collectif (bus, train, métro, auto-stop, tuk-tuk, bateau à voile, à rames, électrique, à vapeur, à l’huile de patates frites) seront toujours préférables à l’avion ou à la voiture en solo. Là-bas comme ici, c’est le même principe.

C’est déjà tout pour cette première partie ! Suis-nous sur Facebook pour la suite de nos 15 trucs pour voyager de façon plus responsable !